Åsa LARSSON : Série Rebecka Martinsson – 03 – La piste noire

0
2455
Åsa LARSSON : Série Rebecka Martinsson - 03 - La piste noire
-

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Au nord de la Suède, au bord d’un lac gelé, un pêcheur découvre dans une cabane abandonnée le cadavre torturé d’une femme. La belle Inna Wattrang était la porte-parole de Mauri Kallis, un célèbre industriel à la tête d’une multinationale minière dont l’ascension et la réussite fascinent le pays. Les indices sont minces et les deux inspecteurs de la PJ de Kiruna font appel à l’ex-avocate Rebecka Martinsson, devenue procureur auxiliaire, pour tenter d’élucider les relations troubles qui semblent unir Kallis à son employée. Mais derrière le meurtre d’Inna se profile un univers de mensonges, de haines et de faux-semblants où le Mal se tient à l’affut comme un corbeau noir…

Secrets de famille, perversions, argent sale… avec cette nouvelle enquête de Rebecka Martinsson, Asa Larsson, prix du Meilleur roman policier suédois pour Le Sang versé, sonne le renouveau du polar scandinave.

OrigineSuede
ÉditionsAlbin Michel
Date2 septembre 2015
ÉditionsLe Livre de Poche
Date31 août 2016
TraductionCaroline Berg
Pages512
ISBN9782253086314
Prix7,90 €

L’AVIS DE HÉLÈNE B.B.

Åsa LARSSON a d’abord été avocate avant de se consacrer pleinement à l’écriture. La piste noire est le troisième roman d’une série consacrée à l’avocate Rebecka Martinsson.

Le lac de Torneträsk offre encore au mois de mars une belle épaisseur de neige et Leif Pudas compte bien profiter des quelques moments de tranquillité pour pêcher dans sa cabane, mais les quelques bières ingurgitées l’empêchent de faire face au blizzard qui sévit de plus en plus. Obligé de trouver une cabane plus solide, il se réfugie dans celle des Persson, pour l’instant inoccupée. La chaleur du poêle qu’il vient d’allumer tarde à se répandre et lorsqu’il soulève un tas de couverture pour se réchauffer davantage, il tombe sur le corps congelé d’une femme…

L’un des points forts de ce roman est que l’enquête est bien documentée, ce qui rend la lecture plaisante. En revanche, même si les nombreuses anamnèses permettent de mieux comprendre l’histoire de chaque personnage, cela peut paraître un peu long surtout celles concernant Ester qui occupent une partie importante du roman sans que l’on sache trop pourquoi. En effet, cela freine la lecture et n’apporte pas grand-chose au lecteur. De plus, sans trahir la fin chère aux lecteurs de polar, on peut regretter un mobile sans grand intérêt et un dénouement assez incohérent.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.