Camilla LACKBERG : Femmes sans merci

0
219
Camilla LACKBERG - Femmes sans merci
-

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Ingrid Steen a renoncé à sa carrière de journaliste le jour où son mari infidèle a été promu éditeur en chef. Depuis, elle s’occupe de leur fille et s’efforce de maintenir l’image d’un mariage parfait.

Viktoria Brunberg est misérable, enchaînée aux fourneaux dans sa maison de Sillbo. Quand elle a découvert la véritable nature de son mari Malte, il était déjà trop tard.

Birgitta Nilsson, bientôt à la retraite, n’arrive pas à se libérer de son mari abusif. Depuis des années, elle fait tout pour cacher ses bleus.

Extrêmement différentes, ces trois femmes ont une chose en commun : elles sont toutes coincées dans des mariages destructeurs et toxiques. Via un forum sur le Net elles concluent un pacte : chacune va commettre le meurtre parfait en assassinant le mari de l’une des autres.

OrigineSuede
ÉditionsActes Sud
Date3 juin 2020
TraductionRémi Cassaigne
Pages144
ISBN9782330135737
Prix14,90 €

L’AVIS DE HÉLÈNE B.

Roman court et efficace, le dernier roman de Camilla Läckberg, l’auteure suédoise connue pour sa série de polars consacrés à Erica Falck et son mari Patrick, met en scène trois femmes malheureuses en couple dont le désir le plus fort est de se débarrasser de leur conjoint. Chaque chapitre se focalise alors sur une des femmes, et on y découvre avec effroi leur quotidien et les souffrances physiques ou psychologiques dont elles sont les victimes.

La narration est très simple, l’auteure expose donc dans un premier temps la situation de chacune des femmes puis dans une deuxième partie, après un deal passé sur le net entre ces trois femmes (sans qu’elles ne se rencontrent), chacune va exécuter le plan prévu par l’autre. Cette deuxième partie raconte donc le meurtre des trois conjoints, les moyens mis en œuvre, la préparation et l’exécution du plan. Pas de grands discours ou de longues descriptions, l’auteure va droit au but comme si elle voulait donner peu de place à ces hommes jugés indignes. La vengeance est le fil conducteur de ce roman et la solidarité féminine est mise en avant.

Ce polar se lit très vite, les chapitres sont courts et donnent les éléments essentiels pour que l’intrigue évolue en insistant sur les émotions et la détresse des femmes Ce roman est construit en respectant une sorte de logique argumentative : il y a des causes et des conséquences et rien ne peut arrêter le meurtre de ces hommes. Ces femmes qui apparaissent comme des victimes au début, fragiles et tristes deviennent des femmes libres, heureuses et fortes. Le meurtre du conjoint devient une sorte de légitime défense. C’est machiavélique et c’est une réussite.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.