Hans ROSENFELDT : L’été des loups

0
117
Hans ROSENFELDT : L'été des loups
-

Présentation Éditeur

Le corps d’un loup est retrouvé dans la petite ville d’Haparanda, à la frontière de la Finlande. Si la mort semble naturelle, une découverte sordide attend pourtant la police : comme dernier festin, l’animal a ingéré des restes humains. Un fait divers hors du commun qui va bousculer la vie paisible des habitants, mais surtout celle de l’enquêtrice Hannah Wester, qui va devoir se mêler aux pires malfrats de la ville pour élucider l’affaire…

Origine Suède
Titre original
Vargasommar
Éditions Actes Sud
Date 11 mai 2022
Traduction Rémi Cassaigne
Pages 400
ISBN 9782330166342
Prix 23,50 €

L'avis de

Un polar qui me tentait énormément !

Haparanda est une minuscule ville de Suède, réputée pour sa tranquillité. Jusqu’au jour où une louve est découverte morte, empoisonnée. Et une découverte macabre est trouvée dans son estomac : des restes humains…

L’enquêtrice Hannah Wester fait partie des personnes chargées de résoudre cette affaire. Cependant, tout va se compliquer au fur et à mesure de leurs découvertes, emmenant l’équipe sur la trace de trafiquants de drogue, de tueurs à gages, tout en devant gérer des histoires de famille compliquées.

Je connaissais déjà un peu Hans Rosenfeldt pour avoir lu le premier tome de sa série avec Sebastian Bergman, Celui qui n’était pas un meurtrier, qu’il a co-écrit avec Michael Hjorth. J’étais donc curieuse de découvrir son livre écrit en solo, L’été des loups !

J’ai mis un peu de temps au début à m’habituer à tout les personnages, à bien tous les situer sur cet échiquier complexe… Mais une fois la carte en tête, chacun des différents protagonistes bien définis, je me suis laissée embarquer ! Surtout que l’écriture est au début un peu lente, contemplative, mais qui pose les bases nécessaires tout en distillant de façon subtile les différents rebondissements. Pas trop pour éviter de noyer le lecteur sous des pistes inutiles, mais assez pour nous captiver et nous pousser à nous interroger pour connaître la suite.

Je tiens à saluer le personnage de Hannah Wester : non seulement le personnage principal est une femme, mais son profil est différent des derniers enquêteurs que j’ai pu rencontrer. Elle n’est pas âgée, mais plus tout jeune non plus, on la voit lutter avec les changements de son corps – que ce soit une petite prise de poids, ou surtout les conséquences de la ménopause. Et c’est rare que cette partie de la vie d’une femme soit mentionnée, que ce soit dans les polars ou ailleurs !

L’été des loups n’est pas un coup de cœur, mais c’est définitivement un polar qui m’a fait passer un bon moment. Il y a une bonne enquête, des personnages intéressants, les loups sont l’incident déclencheur, et tout cela me rend curieuse de lire un second tome si celui-ci paraît un jour.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.