Ingar JOHNSRUD : Enquêtes de Fredrik Beier – Les adeptes

1
2091
norvege-flag

INFOS ÉDITEUR

les adeptes - Ingar JOHNSRUD

Parution aux éditions Robert Laffont collection Bête Noire en mai 2016

Parutions aux éditions Points en septembre 2017

Traduit du norvégien par Hélène HERVIEU

Ingar johnsrud, la révélation du polar norvégien, acclamé comme le nouveau Jo Nesbø. 

Pour le commissaire Fredrik Beier, l’affaire s’annonce comme une enquête de routine : la disparition d’Annette Wetre et de son petit garçon, membres d’une secte baptisée « La Lumière de Dieu ». À ce détail près que cette disparition a été signalée par la mère d’Annette, une femme politique très en vue chez les démocrates-chrétiens. Et que ladite Lumière de Dieu, engagée dans une vendetta religieuse contre l’islam, sert de paravent à de monstrueuses expérimentations sur des sujets humains, visant à perpétuer la race blanche…

Bientôt l’enquête menace de devenir une affaire d’État susceptible de lever le voile sur les connivences passées entre la Norvège et l’Allemagne nazie. Rien ne sera épargné à Fredrik Beier et à sa partenaire, l’étonnante Kafa Iqbal. Tous deux pris dans un cauchemar éveillé, ils s’apprêtent à voir vaciller leurs dernières certitudes.

(Source : Robert Laffont – Pages : 560 – ISBN : 9782221190180 – Prix : 21,00 €)

L’AVIS DE LEA D.

Merci à Robert Laffont !

Le commissaire Fredrik Beier devait travailler sur une affaire en apparence toute simple et classique : la disparition d’une jeune femme et de son fils. Mais en fouillant, il découvre que non seulement ils faisaient partis d’un groupe chrétien appelé « La Lumière de Dieu », mais aussi que c’est la fille d’une femme politique, à la tête du parti démocrate. Mais sous les airs innocents de ce groupe chrétien, il servirait en réalité à des expérimentations sur des êtres humains, visant à assurer la domination et la pureté de la « race blanche ». En plus de cette plongée dans la religion et l’expérimentation, Fredrik Beier doit en plus faire face à un sniper sans visage, à la collaboration avec l’Allemagne pendant la Seconde Guerre Mondiale, mais également à certains freins issus de ses collaborateurs.

Les Adeptes est une nouvelle lecture excellente de la part de la Bête Noire : que ce soit les différents thèmes abordés, la construction de l’enquête, le style de l’auteur, j’ai été emportée du début à la fin. Je pense que ceux qui ont appréciés la trilogie Millénium de Stieg Larsson devrait également appréciés Les Adeptes !

L’enquête se corse dès le début, avec notamment l’obligation d’avancer prudemment à cause du retentissement politique, mais aussi à cause du passé du pays. Ingar Johnsrud va se concentrer sur l’enquête principale de Fredrik Beier, tout en insérant quelques chapitres sur le passé, permettant d’élucider peu à peu quelques zones d’ombres.

Je tiens à signaler malgré tout que Les Adeptes est un roman assez complexe : il faut tout d’abord se souvenir de tous les noms à sonorité suédoise, mais aussi pouvoir se rappeler de tous les faits et autres petits détails qui émaillent l’enquête. Une fois pris par l’intrigue, ce n’est plus que du bonheur ! Beaucoup de personnages, de nombreux rebondissements, des bonds entre le présent et le passé, et une intrigue complexe. Pour ce qui est des personnages, j’ai particulièrement apprécié celui de Kafa Iqbal, une jeune femme volontaire, capable et intéressante. J’ai eu au début plus de mal avec Fredrik Beier, mais il se dévoile peu à peu et devient plus intéressant au fil des pages.

Les adeptes se finit avec une fin pour le moins ouverte, afin de nous préparer au second tome, que j’ai hâte de lire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.