Johan THEORIN : Froid mortel

2
1311
Suede

INFOS ÉDITEUR

froid_mortel_johan theorin

Parution aux éditions Albin Michel en janvier 2013

Parution aux éditions Livre de Poche en avril 2015

Titre original : Sankta Psyko (2011)

Traduit du suédois par Rémi CASSAIGNE

Il y a pire qu’être enfermé dans la Clinique… ne pas pouvoir y pénétrer.

Une école. Un centre de détention psychiatrique. Entre les deux, un couloir souterrain… que les enfants franchissent régulièrement pour rendre visite à leur parent interné. Jan Hauger, qui a réussi à se faire embaucher au sein de ce dispositif expérimental étroitement surveillé, ne rate pas une occasion d’être leur accompagnateur. Mais que cherche-t-il ? Et que se passe-t-il réellement dans les sous-sols obscurs et labyrinthiques de la clinique ? Irrésistiblement attiré par des criminels dangereux et des malades incurables, ne risque-t-il pas de passer définitivement de l’autre côté ? Virtuose des climats troubles et envoûtants, Johan Theorin remonte le fil d’un passé lourd de secrets. Un thriller sombre, machiavélique et implacable.

(Source : Albin Michel – Pages : 448 – ISBN : 9782226245267 – Prix : 21,50 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

L’ombre d’un prédateur…

Il a rendez-vous pour un entretien d’embauche. Il appréhende ce moment. Il veut ce poste dans l’école maternelle mais l’ombre du Lynx, d’une erreur du passé, rôde. S’occuper des enfants mais surtout pouvoir accéder à l’hôpital psychiatrique collé au bâtiment. C’est interdit mais il veut lui rendre visite. Il sait qu’elle est là.

Franchir la porte de ce couloir qui relie l’établissement scolaire des enfants à celui de leurs parents internés, quel qu’en soit le prix. La peur se mêle à l’impatience. Et si Jan n’était pas le seul à vouloir franchir les interdits…

« Froid mortel » est un sublime roman. J’avais adoré ces précédents textes et celui tranche complètement. Un univers plus sombre. Un thriller dans l’univers psychiatrique. On est pris dès les premières lignes. On se retrouve assis aux côtés de Jan dans ce taxi qui l’emmène passer son entrevue. On a envie de s’attacher à lui mais en même temps, il est inquiétant. Quel est ce mystérieux Lynx qui l’obsède ? A t-il déjà fait du mal aux enfants ?

Les lieux font froid dans le dos. J’ai encore des images en tête de ces couloirs sombres. Et de la silhouette de l’hôpital psychiatrique qui semble écraser la petite école…

Une véritable réflexion sur la condition des enfants dont les parents sont enfermés. Est-il préférable de les placer en famille d’accueil ou faut-il des structures particulières pour qu’ils soient en permanence auprès de leurs proches ?

Très troublant. Pas de temps mort dans ce roman que l’on dévore en frémissant car les ombres et les angoisses sont multiples. Difficile de percevoir d’où vient le danger. Brillant jusqu’au point final !

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.