Jørn RIEL : Le chant pour celui qui désire vivre

0
1038
Danemark

INFOS ÉDITEUR

jorn riel-le-chant-pour-celui-qui-desire-vivre

Les éditions 10/18 a regroupé les trois volumes en une intégrale

Parution en novembre 2016

Traduit par Inès Jorgensen

Dans cette trilogie, Riel signe une fabuleuse fresque du peuple inuit, portée par un souffle puissant.

(Source : 10/18 – Pages : 576 – ISBN : 9782264069856 – Prix : 12,90 €)

Jorn RIEL - Le chant pour celui qui desire vivre - 01 - heq
Heq : le Chant pour celui qui désire vivre, tome 1

Tome 1 – Heq

Parution aux éditions Gaïa en 1998

Parution aux éditions 10/18 en juillet 2001

Traduit du danois par Inès Jorgensen

Avec ce premier volet du cycle Le Chant pour celui qui désire vivre, Jørn Riel nous transporte aux temps immémoriaux des premiers hommes. L’Humanité a alors essaimé sur les cinq continents, et Heq et son clan migrent vers le Groenland à travers le Grand Nord canadien. Au cours d’une épopée glaciaire, une fabuleuse fresque ethnologique rythmée par les chasses à l’ours et les veillées…


Jorn RIEL - Le chant pour celui qui desire vivre - 02 - Arluk
Arluk, tome 2 : Le chant pour celui qui désire vivre

Tome 2 – Arluk

Parution aux éditions Gaïa en 1996

Parution aux éditions 10/18 en juillet 2001

Traduit du danois par Inès Jorgensen

Second volet du cycle Le Chant pour celui qui désire vivre, Jørn Riel, le chantre de la banquise, brosse une fabuleuse fresque ethnologique du peuple Inuit.

Pour accomplir la parole de ses ancêtres, Arluk, un apprenti chaman, parcourt les  » pays merveilleux « . Avec son clan, il consacrera une vie entière à faire le tour du Groenland. Dans un environnement hostile, confrontés à la faim et à la lutte pour la survie, la légende se poursuit, à la rencontre des mythes et des colons nordiques.


Jorn RIEL - Le chant pour celui qui desire vivre - 03 - sore
Soré. Le Chant pour celui qui désire vivre, t.3.

Tome 3 – Soré

Parution aux éditions Gaïa en 1997

Parution aux éditions 10/18 en décembre 2001

Traduit du danois par Inès Jorgensen

Après Heq et Arluk, voici le troisième volet du Chant pour celui qui désire vivre, cycle consacré par l’auteur des désormais célèbres Racontars aux Inuit. Avec cet hymne à un peuple du Grand Nord, mémoire des paroles et des rires qui délivrent du dur désir de survivre, on en apprend autant, mieux et plus vite qu’avec n’importe quel documentaire. Car la prose de Riel, pourtant d’une grande simplicité, est traversée d’un souffle lyrique qui est la marque des chefs-d’œuvre. Soré se lit comme un conte, un conte que l’on avalerait – a-t-on écrit – « comme une bouchée de mattaq (peau de narval délicieuse à consommer sur la bête tout juste harponnée) et qui vous laisse dans la bouche un arrière-goût suave et salé ».

L’AVIS

Vous voulez partager votre lecture, contactez nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.