Monika KRISTENSEN : Harry Hole – Tome 9 – Opération Fritham

2
633
norvege-flag

INFOS ÉDITEUR

operation-fritham-monica-kristensen

Parution aux éditions Gaïa Polar en janvier 2013

Parution aux éditions Babel Noir mai 2014

Traduit du norvégien Loup-Maëlle BESANCON

Mars 1941, Kirkenes, en Norvège. Un pasteur et son fils veillent sur une chapelle et son trésor. Lorsque deux déserteurs, des Norvégiens engagés volontaires dans l’armée allemande, pensent pouvoir y trouver refuge, ils découvrent surtout une icône russe de grande valeur.

Mai 1942. En pleine Seconde Guerre mondiale, l’archipel du Svalbard, tout au nord de la Norvège, est sous occu­pation allemande. La flotte alliée entreprend de le reconquérir. Nom de code?: Opération Fritham. Un carnage.

Soixante ans plus tard, les Vétérans de l’Arctique, anglais et allemands, se réunissent au Svalbard pour guérir leurs vieilles blessures. Au lieu de la grande réconciliation attendue, ce sont de sanglants secrets et un trésor religieux qui refont surface.

(Sources : Gaïa, Babel Noir – Pages : 400 – ISBN : 9782330032838 – Prix : 8,70 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

La Norvège au coeur de la seconde Guerre Mondiale.

En 1941 alors que la Norvège est envahie par l’Allemagne, un jeune homme décide d’entrainer son jeune frère sous la bannière de l’occupant allemand pour le prestige de l’uniforme nazi. Mais les deux frères vont déchanter, ils ne seront que des êtres inférieurs aux yeux des nazis et ils se retrouveront au pain sec et à l’eau sur le front de l’Est.

Cette situation ne peut plus durer, ils décident de fuir les combats et de retourner chez eux. Leur pérégrination les mettra sur la route d’une petite chapelle qui contient un précieux tableau, une icône russe, qui appartient maintenant au peuple Sami. Ils suppriment au passage le pasteur qui leur est venu en aide.

Les combats peuvent meurtrir l’être humain mais là on constate combien l’homme peut redevenir un animal dans son aspect le plus primitif.

“L’Archipel du Svalbard est sous souveraineté norvégienne depuis 1920. Il se trouve entraîné dans le conflit lorsque l’ Allemagne attaque l’Union soviétique en juin 1941. Sa population est alors évacuée, puis Allemands et alliés y envoient des petites unités afin d’y implanter des stations météorologiques” (extraits de la préface du roman). Il faut également des mineurs pour récupérer le charbon. Cette situation facilite le changement de vie pour certains, il est plus facile de changer de papiers et d’identité lorsqu’il y a de tels mouvements de population. Ce lieu stratégique va être le théâtre de combats violents : sur terre mais également dans les eaux.

De nos jours, des anciens combattants décident de se retrouver, d’oublier les tensions et les douleurs pour célébrer la paix retrouvée : Norvégiens, Allemands, Anglais sont réunis pour des conférences où circulent souvenirs et photos… La rédemption est-elle possible ? Et l’ennemi d’hier a-t-il changé ? En tout cas, celui qui est devenu un prédateur pendant le conflit n’a certainement pas complètement changé.

“Opération Fritham” est un texte puissant, riche et dense à découvrir absolument. Il évoque des faits très peu connus voir méconnus en France : l’occupation de la Norvège par les Allemands pendant le seconde guerre mondiale. C’est à la fois un portait de la grande Histoire et aussi des récits individuels. Ce roman évoque notamment la difficulté de mener une enquête policière alors que le pays est plongé au coeur de la seconde guerre mondiale.

Beaucoup d’informations historiques dans ce récit mais qui s’intègrent parfaitement à l’histoire. Il n’y a jamais un “ton professoral” bien au contraire c’est une immersion complète dans un conflit qui oppose des grandes puissances notamment l’Allemagne et l’Union Soviétique. La position géographique du Svalbard a une véritable importance dans la géopolitique et cela s’amplifie de nos jours. Sa proximité avec les Russes est un thème que l’on retrouvera aussi dans le dernier roman policier de Monica Kristensen “Vodka, pirojkis et caviar” (éditions Gaïa). L’auteur a vécu six ans au Svalbard ce qui lui donne une connaissance parfaite des lieux et de son atmosphère si particulière.

PARTAGER

Co-fondatrice de Zonelivre.fr. Sophie PEUGNEZ est libraire, chroniqueuse littéraire pour le journal “Coté Caen” et modératrice de débat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici