Ottar Martin NORDFJORD : Le sang d’odin

1
1355
Islande

INFOS ÉDITEUR

sang_odin_ottar_martin_nordfjord

Parution aux éditions Prisma Noir le 28 mars 2013

Traduit de l’islandais par Robert GUILLEMETTE

Ce 21 mars, quand le bureau de Baldur, archéologue controversé, est transformé en site sacrificiel, la police convoque Embla Thöll sur les lieux. Avec son compagnon Adam Swift, elle va se lancer dans une quête dramatique qui va les entrainer dans un monde de trahison, de haine et de secrets farouchement gardés, et qui plonge ses racines dans l’époque de l’invasion des Vikings norvégiens.

Cette folle poursuite au milieu d’églises séculaires et de temples perdus, entre mythologie norroise et temps modernes, leur permettra-t-elle de résoudre toutes les énigmes ?

(Source : Prisma Noir – Pages : 432 – ISBN : 9782810403622 – Prix : 17,95 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Le nouvel éclat de la Roue Solaire…

L’archéologue Embla s’occupe de faire visiter un musée à des scolaires lorsque la police la contacte. Ils ont besoin de son expertise sur une scène de crime. 8 chats ont été retrouvés pendus dans le bureau du chercheur Baldur. Il y a beaucoup de sang et des signes se référant à la culture islandaise ancienne : plusieurs runes ont été tracées. Il y a notamment la découverte d’une croix solaire. Est-ce l’oeuvre de néonazis ou d’une association islandaise vouant un culte aux rites anciens ?

En ce jour d’Odin, le temps est compté. Plusieurs sacrifices d’animaux familiers ont lieu. Il faut impérativement que les forces de police stoppent cette roue qui s’est mise en marche pour un nouvel ordre avant que d’autres victimes ne fassent leur apparition. Les connaissances d’Embla vont peut-être l’amener à analyser la situation avec un angle d’approche particulier et l’aider ) trouver rapidement des réponses.

Le sang d’Odin évoque l’adoration de certaines personnes pour l’histoire ancienne et l’interprétation qu’elles peuvent en faire. La fascination pour les Vikings, pour les runes et pour les divinités dite païennes transforment certains en guerriers des temps nouveaux qui évoquent la pureté de leur filiation. Racisme et volonté d’éradiquer le « mal ». Cet axe du roman est vraiment très intéressant. Il y a de nombreuses références aux sagas islandaises et aux mythes les plus importants.

Mais il y un aspect « Indiana Jones » qui m’a un petit peu déplu. La manière dont Embla se retrouve sur les différentes scènes d’action : hélicoptère…. L’histoire aurait pu gagner en intensité car le postulat de départ était passionnant. Il y a une forme de naïveté dans le style.

On tourne tout de même les pages avec l’envie de savoir la suite. L’Ordre va t-il monter en puissante tout en sacrifiant des victimes innocentes. Par amour de la tradition jusqu’où peut-on aller vis-à-vis des siens ?

Le jour de solstice aura vu couler des rivières de sang : tout ça pour des histoires d’origine…

Heureusement qu’il y a des personnes comme Embla pour s’investir sans arrière pensée pour les autres. Elle est également l’emblème du contraste entre des passionnés d’histoire qui savent la transmettre sans la déformer et des fanatiques qui l’interprètent pour en faire la source de leur combat.

Pour les amateurs de complots ainsi que de romans policiers à la fois contemporains et historiques.

Co-fondatrice de Zonelivre.fr. Sophie PEUGNEZ est libraire, chroniqueuse littéraire pour le journal "Coté Caen" et modératrice de débat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.