Pekka HILTUNEN : Sans visage

1
1050
finlande

INFOS ÉDITEUR

Pekka HILTUNEN : Sans visage

Parution aux éditions Balland en avril 2013

Parution aux éditions Folio Policier en mai 2014

Traduit du finnois par Taina TERVONEN

Une foule s’est déjà agglutinée autour de la scène d’horreur : le corps d’une jeune femme écrasée au rouleur-compresseur gît dans le coffre d’une Volvo S40 blanche, abandonnée en plein cœur de la City, à Londres. Alors qu’elle passe en bus pour aller travailler, Lia aperçoit un attroupement sur le trottoir. Elle descend, s’approche, et découvre l’indicible. L’image de cette femme morte d’une façon si cruelle ne la quittera plus. Rapidement surnommée « la Sans-visage » dans les tabloïds, la victime reste non identifiée, et les policiers en charge de ce meurtre semblent stagner.

Ce meurtre est un message, mais à qui est-il adressé ? Lia est finlandaise. Elle travaille à Londres depuis quelques années comme maquettiste pour le magazine Level. Le soir de son anniversaire, dans un pub en compagnie de quelques collègues, elle fait la connaissance de Mari, une Finlandaise comme elle, à la personnalité forte et insaisissable, dotée d’une intuition extraordinaire. Très discrète sur son activité professionnelle, Mari semble utiliser son don d’intuition pour résoudre certaines affaires…

(Sources : Balland – Pages : 448 – ISBN : 9782353151677 – Prix : 24,90 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Une mise en lumière des coulisses politiques passionnante !

En se rendant au travail, le graphiste Lia va être marquée par un incident très particulier. On vient de retrouver le corps d’une jeune femme écrasée au rouleau-compresseur dans le coffre d’une voiture. Le choc de cette vision va s’installer dans son subconscient.

La jeune femme fête son anniversaire avec des collègues journalistes dans un des pubs de Londres lorsqu’elle va être absorbée par une autre expatriée finlandaise. L’alchimie est tout suite au rendez-vous entre les deux compatriotes.

La troublante Mari possède quelque chose qui s’apparente à un don : elle arrive à définir les activités, les goûts et les secrets des gens qui sont devant elle. Une sorte de Sherlock Holmes en jupon ou une terrible manipulatrice ?

Elles sont toutes les deux indépendantes, elles aiment boire et elles savent le faire comme toute finlandaise qui se respecte. Le « magnétisme » de Mari va-t-il entrainer Lia vers de nouveaux territoires ?

Dans les jours qui vont suivre Lia va vouloir poursuivre ses investigations sur celle que les tabloïds ont surnommée la « Sans visage ». La police n’a que de maigres indices et n’a pas fait de cette affaire une priorité. Peut importe la jeune finlandaise doit trouver l’identité de la victime et les raisons de cet acte barbare. Elle va passer un deal avec Mari, cette dernière l’aidera dans ses investigations si elle accepte de mener des missions très particulières pour elle…

Mari est à la tête d’une petite organisation très spéciale. Son cheval de bataille du moment est de faire tomber médiatiquement un homme politique qui parle de rigueur, de bien-être pour le pays… alors que sous un masque poli et courtois, se cache un individu méprisant, manipulateur et raciste.

Je n’ose en dire plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture et de la découverte mais je vais conseille vivement de découvrir Pekka Hiltunen. Il sait jouer avec son lecteur notamment dans les premières pages lorsqu’il décrit les liens qui naissent entre les deux femmes… Un texte très réaliste qui vous plonge véritablement dans le coeur de Londres. De l’ambiance très festive des pubs à des quartiers beaucoup plus sombres où le silence est de mise.

De la femme conquérante à la femme objet… Des portraits très touchants.

Un roman qui a le goût du journalisme d’investigation. J’ai adoré me retrouver dans les coulisses d’un QG de campagne. Des petites mains, braves petits soldats dévoués aux cerveaux du parti… Une analyse intéressante de ces partis qui se veulent politiquement correct et qui ne sont que haine et venin en vérité.

Le duo Lia – Mari fonctionne à la perfection (surtout que cette relation est loin d’être simple…). J’espère que les prochains tomes de « La trilogie londonienne » seront bientôt traduits en français.


L’AVIS DE MARIE H.

Le corps d’une femme écrasée par un rouleau compresseur est retrouvé dans une Volvo S40 blanche en plein cœur de la City londonienne. Surnommée « sans visage » par la presse, cette histoire ne quitte plus Lia, une jeune finlandaise, maquettiste au magazine Level. Elle a quitté Helsinki pour fuir un homme envahissant et vit désormais à Londres où elle rencontre Mari lors d’une soirée dans un bar. Celle-ci est aussi finlandaise. Elle a une personnalité forte et insaisissable. Elle a la capacité de décrypter la vie des gens en les regardant et dirige le « Studio », un agence de renseignements privée : « j’aime le fait de pouvoir arranger les choses pour qu’elles soient comme je veux » (p.110) explique Mari. Cette dernière intrigue Lia :

« Lia pensa : « j’aime cette femme. Elle a quelque chose de spécial. » » (p. 27) La personnalité de Lia va beaucoup changer au contact de Mari : « Lia est en train de devenir forte. Elle a juste besoin de temps, elle doit pouvoir accomplir des choses et apprendre. Mari sait que Lia le mérite. » (p.183)

Ensemble, elles vont enquêter dans le milieu de la prostitution d’Europe de l’Est afin d’élucider le meurtre de la jeune femme. Par ailleurs, Mari veut faire tomber le leader d’extrême droite du parti « Fair Rule ». Les deux femmes vont se mettre en danger pour lutter contre l’exploitation des femmes, l’aliénation, l’injustice, le racisme.

L’auteur donne son point de vue sur la Finlande et sur les femmes finlandaises en particulier :

« Dans les femmes finlandaises, il y avait toute la force héritée de l’histoire. Leurs mères, leurs grands-mères et leurs arrières-grands-mères avaient été parmi les premières à arrêter de faire des manières avec les hommes et à devenir indépendantes. Elles étaient allées à l’école – souvent plus longtemps que les hommes -, avaient pris part à la vie politique, décidé elles-mêmes de leur vie. » (p.39.)

L’intérêt du livre réside beaucoup dans la relation entre Mari et Lia. On attend avec impatience la suite des aventures de ces deux jeunes femmes intrépides.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.