Rune RYBERG : Géant et le fâcheux rendez-vous

0
17
-

Présentation Éditeur

Ozzy, surnommé Géant, est un jeune homme craintif en mal de confiance en lui et passant son temps à fuir. La moindre difficulté, le moindre conflit lui fait baisser la tête. Mais parfois le sort s’en mêle et il n’y a pas d’autre possibilité que de se faire violence. C’est ce qu’il lui arrivera lorsque Donna, la jeune femme dont il est amoureux, se fera dévorer par un terrible monstre. Enfourchant sa moto qui ne tardera pas à se changer en épée, Géant va plonger dans un monde parallèle, un monde foutraque peuplé de créatures terrifiantes, une terre folle et hallucinée où il devra faire face à son destin…

Album publié en 2015 au Danemark (éditions Forlaens) et en Angleterre, cette aventure fantastique décomplexée, saturée de couleurs et d’action a été récompensée par le « Ping Prisen 2015 » du meilleur album jeunesse. Il a également été sélectionné, toujours en 2015, pour le « Ping prisen » du meilleur 1er album. Drôle, fantasque et irrévérencieux, Géant et le fâcheux rendez-vous est un voyage initiatique. En creux, l’auteur, Rune Ryberg, parle de la confiance en soi et du passage à l’âge adulte.

Origine Danemark
Éditions Les aventuriers de l’étrange
Date 24 janvier 2019
Traduction Marc-Antoine Fleuret
Pages 64
ISBN 9782490195046
Prix 16,00 €
Rune RYBERG : Géant et le fâcheux rendez-vous
Rune RYBERG : Géant et le fâcheux rendez-vous
Rune RYBERG : Géant et le fâcheux rendez-vous
Rune RYBERG : Géant et le fâcheux rendez-vous

L'avis de Sophie PEUGNEZ

Géant est avec sa petite amie dans une forêt, il s’apprête à l’embrasser lorsqu’elle est avalée par un monstre. Il prend sa moto qui se transformera en épée pour combattre cette étrange créature. Peut importe si il doit franchir plusieurs espaces temps. Il veut la retrouver. Et lui que l’on surnomme Géant par moquerie alors qu’il est plutôt de taille microscopique va faire preuve d’un grand courage.

La bd « « Géant et le fâcheux rendez-vous » du danois Rune Ryberg publiée aux Editions Les Aventuriers de l’Etrange m’a évoquée la BD finlandaise. Un humour décalé presque acide. Les couleurs sont presque saturées (utilisation du rouge, du jaune, du bleu) comme certaines BD de SF des années 70 ou 80. On a l’impression d’être sous l’effet d’un psychotrope lorsqu’on lit le texte.

Mythe du héros qui va chercher sa fiancée peut-être au-delà de la mort revisité. J’avoue ce n’est pas le style de BD que j’affectionne le plus mais l’histoire dans sa folie reste cohérente jusqu’au bout. Un p’tit acide littéraire made in Danemark.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Co-fondatrice de Zonelivre.fr. Sophie PEUGNEZ est libraire, chroniqueuse littéraire pour le journal "Coté Caen" et modératrice de débat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.