Stieg LARSSON : Millenium – Tome 1 – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

0
1070
Suede

INFOS ÉDITEUR

millenium 1

Parution aux éditions Actes dans la collection Actes Noirs en juin 2006

Parution dans la collection Babel Noir le 15 septembre 2010

Traduit du suédois par Lena GRUMBACH et Marc de GOUVENAIN.

Ancien rédacteur de Millenium, revue d’investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d’une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu’un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires.

Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu’il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu’au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier.
Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers, lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l’écorchée vive vont résoudre l’affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu’il faudrait peut-être taire.

A la fin de ce volume, le lecteur se doute qu’il rencontrera à nouveau les personnages et la revue Millenium. Des fils ont été noués, des portes ouvertes. Impatient, haletant, on retrouvera Mikael et sa hargne sous une allure débonnaire, et Lisbeth avec les zones d’ombre qui l’entourent, dans : Millenium 2 – La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette ; Millenium 3 – La Reine dans le palais des courants d’air.

Le roman Millenium – tome 1 a été adaptée en série TV et en film. Version suédoise et une autre version américaine.

(Source : Actes Sud – Pages : 490 – ISBN : 9782742761579 – Prix : 22,80 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Un homme reçoit tous les ans une fleur sous verre, qui est donc l’expéditeur de ce présent ?

Le journaliste vedette du journal Millenium Mikael Blomkvist vient de perdre un procès contre un puissant homme d’affaires. Il va être contacté par Henrik Vanger, cet homme riche et puissant, sent qu’il est à la fin de sa vie et il aimerait utiliser les capacités d’investigateur de Mikael pour retrouver sa petit-nièce disparue depuis plus de quarante ans.

Lisbeth Salander, étrange jeune femme, utilise des moyens pour orthodoxes pour apporter à son employeur des informations sur tout type d’individu.

Ce roman est devenu un véritable phénomène. Stieg LARSSON est décédé alors qu’il venait d’achever le troisième volume, Millenium restera donc une trilogie. Le succès peut s’expliquer par la qualité littéraire du texte, même des lecteurs qui ne lisent jamais de romans policiers d’habitude seront charmés par le style de l’auteur. Ce dernier savait qu’il écrirait son histoire en plusieurs volumes, il prend donc le temps d’installer les personnages, de faire une peinture de la société suédoise. Ce prologue qui s’installe sur les 100 premières pages peut décourager certains lecteurs mais il faut persévérer car l’histoire va crescendo, et on augmente peu à peu la vitesse de lecture. Le coeur de l’intrigue est vraiment passionnant. L’auteur a été journaliste, et on sent qu’il a puisé dans sa propre expérience, cela apporte une véritable matière au récit.

Les personnages de Stieg LARSSON m’ont fait penser à ceux d’ IBSEN dans Maison de poupée : des personnages nordiques qui semblent insensible aux événements presque froid alors qu’un feu intense bouillonne à l’intérieur d’eux.

Ce premier volume peut se lire de manière indépendante, l’histoire est complète… mais l’on retrouve certains personnages dans les volumes suivants donc chacun est libre de poursuivre ou non sa quête de la vérité aux côtés de personnages surprenants.

J’ai trouvé ce roman très intéressant mais il ne rentrera pas dans mes livres cultes car il ne m’a pas autant touché que d’autres textes qui m’ont vraiment « pris aux tripes ».


L’AVIS DE LUCIE MERVAL

Longueur et déception

En tant que libraire, j’ai voulu comprendre l’engouement qu’a suscité ce livre. Mon avis ne regarde que moi, mais j’ai été déçue.

Il m’a fallu 350 pages pour rentrer complètement dans le récit. Stieg LARSSON a sans doute voulu mettre ses personnages et le contexte en place. Mais cela se résume à beaucoup de descriptions de paysages, de gestes…(2 pages pour décrire une fleur, On sait aussi que Mikael aime le café…). Néanmoins, j’ai trouvé les personnages attachants, surtout celui de Lisbeth, si forte et si fragile à la fois. L’approche sur la conditions des femmes en Suède est bien traité.

Pour ce qui est de l’enquête policière, le dénouement m’a un peu tenu en haleine mais je l’ai trouvé quand même un peu convenu. Plus qu’un roman policier, je pense que ce livre plaira davantage aux amateurs de littérature et aux lecteurs intéressés par les questions de société. En tant qu’amatrice de thrillers, je n’ai pas vibré !


L’AVIS DE LEA D.

Mikael Blomkvist, rédacteur du magazine Millénium, est condamné à une amende et une peine de prison après avoir publié un article sur un entrepreneur sans avoir suffisamment étayé ses affirmations.

Brisé, démoralisé, il décide de s’accorder un temps de repos. Mikael est cependant contacté par Henrik Vanger. Ce dernier aurait deux missions à lui confier : la première, la raison « officielle », serait d’écrire une autobiographie sur la famille Vanger. La raison officieuse serait en fait de découvrir ce qui est arrivé à Harriet Vanger, la petite nièce d’Henrik, probablement assassinée…

Mikael, bientôt rejoint par Lisbeth Salander, jeune femme experte dans l’art de dénicher les secrets des gens mais qui a surtout une personnalité renfermée et plus complexe que celle de la plupart des gens.

Ensemble, ils vont se lancer dans une enquête, qu’ils pensaient être de routine, sans intérêt… Mais bientôt des éléments secrets du dossier vont émerger, les emmenant de plus en plus loin sur la piste du passé d’Harriet et celui d’un mystérieux tueur.

Les hommes qui n’aimaient pas les femmes ait le premier tome de Millénium, la trilogie de Stieg LARSSON. Dans ce premier roman, l’auteur met en place l’intrigue lentement, la complexifiant au fur et à mesure. Le début peut être perçu comme très lent, commençant réellement là où d’autres thrillers livreraient leurs conclusions. L’écriture de Stieg LARSSON est très minutieuse, il prend le temps de présenter ses personnages et de planter le décor avec minutie. Une fois l’action bien plantée, il la fait démarrer rapidement, déclenchant toute une série de rebondissements et d’actions.

Narration fascinante, intrigue à couper le souffle, personnages tous plus intéressants et fascinants les uns que les autres, le premier tome de Millénium est un livre policier qu’il faut absolument avoir dans sa bibliothèque !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.