Thomas OLSSON : On n’avait rien à faire ici

0
14
Thomas OLSSON : On n'avait rien à faire ici
-

Présentation Éditeur

Une expédition tragique au milieu des glaces, à la recherche du passage du Nord-Ouest.

À quatorze ans, Thomas Evans s’engage dans l’expédition de Sir John Franklin partant à la recherche du passage du Nord-Ouest, un raccourci entre l’Europe et l’Asie. Deux navires et 135 hommes quittent Greenhithe, non loin de Londres, le 19 mai 1845. Lorsque l’hiver arrive, les deux bateaux se retrouvent prisonniers des glaces. Le froid est atroce, la nourriture commence à manquer, et l’équipage enterre son premier mort. Cet épisode marque le début d’une série de terribles mésaventures aboutissant à la disparition de l’équipage entier…

Récit d’une épopée tragique au milieu des glaces, cet ouvrage retrace la chronologie d’une expédition catastrophique. Le dessin minimaliste et la couleur bleue omniprésente renforcent le caractère terrible et glaçant de cette histoire. Récit d’une épopée tragique au milieu des glaces, cet ouvrage retrace la chronologie d’une expédition catastrophique. Le dessin minimaliste et la couleur bleue omniprésente renforcent le caractère terrible et glaçant de cette histoire. Récit d’une épopée tragique au milieu des glaces, cet ouvrage retrace la chronologie d’une expédition catastrophique. Le dessin minimaliste et la couleur bleue omniprésente renforcent le caractère terrible et glaçant de cette histoire.

Origine Suède
Éditions L’Agrume
Date 21 septembre 2017
Traduction Aude Pasquier
Pages 220
ISBN 9791090743632
Prix 22,00 €
Thomas OLSSON : On n'avait rien à faire ici
Thomas OLSSON : On n'avait rien à faire ici
Thomas OLSSON : On n'avait rien à faire ici

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Co-fondateur de Zonelivre.fr. Il est le rédacteur en chef et le webmaster du site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.