Vilhelm MOBERG : La saga de émigrants

0
402
Suede

Voici l’histoire des premiers pionniers suédois partis conquérir l’Amérique et comment leur vint l’idée de s’expatrier. Les paysans du Småland, une province du sud-est de la Suède, vivaient paisiblement de leurs terres. Vers le milieu du xixe siècle, cet ordre immuable commença à trembler sur ses bases. Les terres sans cesse divisées par les héritages vinrent à manquer. Et les échos venus d’au-delà de l’Océan donnèrent des envies de liberté.

Vilhelm MOBERG - La saga de emigrants - 01
-

Présentation de l'éditeur

Autour de Kristina et Karl Oskar, un groupe de Suédois décident d’émigrer vers le Nouveau Monde. Des paysans, valet de ferme, prédicateur, prostituée, quittent la Suède du XIXe siècle pour l’Ouest. Leur aventure est celle d’une vie entière, l’épopée du déracinement et du nouveau départ. Témoignage unique de l’histoire de la Suède et fabuleuse aventure humaine.

  • Éditions Gaïa en mai 2013 (nouvelle éditions)
  • Traduit par Philippe Bouquet
  • Pages : 971
  • ISBN : 9782847203189
  • Prix : 28,00 €
Vilhelm MOBERG - La saga de emigrants - 02
-

Présentation de l'éditeur

Autour de Kristina et Karl Oskar, un groupe de Suédois décident d’émigrer vers le Nouveau Monde. Des paysans, valet de ferme, prédicateur, prostituée, quittent la Suède du XIXe siècle pour l’Ouest. Leur aventure est celle d’une vie entière, l’épopée du déracinement et du nouveau départ. Témoignage unique de l’histoire de la Suède et fabuleuse aventure humaine.

  • Éditions Gaïa en mai 2013 (nouvelle éditions)
  • Traduit par Philippe Bouquet
  • Pages : 878
  • ISBN : 9782847203196
  • Prix : 28,00 €

Cette saga est paru quelques années plutôt en 5 volumes aux éditions Livre de Poche.

Notre Avis

L’AVIS DE FRANÇOIS R.

Lors d’un séjour chez des amis suédois à Växjö, Ingemar – notre hôte – a évoqué le roman de Vilhelm Moberg et nous a emmenés au musée de l’émigration où sont présentés documents et archives à propos des Suédois partis aux USA au milieu du XIX°s. Ces Américains descendant de ces Suédois sont nombreux à venir sur les traces de leurs ancêtres et visitent ce musée, épluchent les archives. C’est là que j’ai pris conscience de ce qu’a pu être cette émigration vers les USA (1/4 à 1/5 de la population) ; phénomène que la France – pays d’immigration – n’a jamais connu.

Fouinant récemment dans une librairie j’ai trouvé par hasard le tome 1 de la saga. Je l’ai acheté et … et dès les premières pages j’ai été « pris ». Dans la foulée j’ai lu le 2 et le 3. J’attaque le 4.

Je n’ai lu que des bonnes critiques sur internet, je n’ajouterai donc pas la mienne. En revanche, je voudrais féliciter le traducteur qui a fait un travail remarquable, me semble-t-il. (mon suédois est trop rudimentaire pour que je sois totalement affirmatif sur ce point). Rendons lui grâce car trop de romans étrangers sont « victimes » de mauvaises traductions, ce qui, pour moi, les rends illisibles.

Ouvrage à recommander à tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.