Viveca STEN : Enquêtes de Thomas Andreasson et Nora Linde – Tome 1 – La reine de la Baltique

7
3672
Suede

Viveca Sten, une des grandes voix du polar nordique. Son héroïne Nora Linde pourrait être la cousine d’Erica Falck, l’héroïne de Camilla Läckberg. Suspense garanti sur l’ïle de Sandhamn, au large de Stockholm…

INFOS ÉDITEUR

reine_de_la_baltique - viveca sten

Parution aux éditions Albin Michel en août 2013

Parution aux éditions LGF en août 2014

Traduit du suédois par Rémi CASSAIGNE

Tome 1 des enquêtes de Thomas Andreasson et Nora Linde.

Un corps est retrouvé sur une plage de l’ile de Sandhamn, au large de Stockholm. Suicide ? Noyade ? L’inspecteur Thomas Andreasson est chargé de l’enquête. Habitué de ce lieu de villégiature, il se voit proposer une aide inattendue : Nora Linde, une amie d’enfance, jeune avocate d’une perspicacité redoutable.

L’été vire au cauchemar quand une femme est assassinée dans sa chambre d’hôtel. Et si, désormais, plus personne n’était à l’abri ? Andreasson, qui croyait tout savoir de sa petite île paradisiaque, n’est pas au bout de ses macabres découvertes…

Avec les enquêtes d’Andreasson et Linde, Nº1 des ventes en Suède, Viveca Sten s’impose comme une des nouvelles grandes voix du polar nordique.

(Source : Albin Michel – Pages : 400 – ISBN : 9782226249753 – Prix : 20,90 € )

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Et si Erica Falck l’héroïne de plume de Camilla Läckberg avait une cousin nommée Nora.

C’est l’été en Suède, tout le monde rêve de vacances ou les savoure. L’inspecteur de la criminelle sait qu’il va bientôt pouvoir s’évader de la ville pour retrouver les charmes de sa maison d’enfance. Il a besoin de se ressourcer après son divorce et le décès de sa fille de la morte subite du nourrisson. Mais la découverte d’un corps échouer sur la plage va bousculer la vie du commissariat. Accident, suicide, meurtre… Il faut étudier toutes les pistes mais pas évident lorsque les indices sont minces.

Non loin de là, l’amie d’enfance de Thomas, Nora profite des joies estivales avec ses enfants. Sur l’ile de Sandhamn, une grande complicité règne entre les habitants qui se connaissent souvent depuis plusieurs générations. Cette osmose est un peu troublée par le flux de touristes et par de nouveaux propriétaires (les prix ont flambés, les « héritiers » n’ont pu entretenir les biens familiaux, des personnes aisées occupent maintenant les lieux aux beaux jours).

La jeune femme a mis entre parenthèse son métier de juriste bancaire pour quelques semaines mais une belle offre d’emploi vient troubler son équilibre familial. Pas évident dans un environnement familial où les traditions sont bien ancrées. Les journées sont surtout rythmées par les virées maritimes et autres courses maritimes de son médecin de mari.

La police avance à petits pas dans son enquête et une deuxième victime apparait… Des événements bien sombres qu’il faut résoudre sans que la presse s’en empare trop. L’intérêt économique et touristique de l’île est en jeu. A qui servent ces disparitions ?

« La reine de la Baltique » est le premier roman de Vica Stern qui sort en France. Dès les premiers lignes, j’ai été happé par le récit et je me suis retrouvée à des centaines kilomètres de chez moi dans une sympathique île suédoise. L’auteur réussit parfaitement son rôle d’hôtesse est nous présente les lieux et les personnages. L’alchimie s’opère aussitôt et j’ai eu l’impression de connaitre l’inspecteur Thomas andreasson depuis des années d’avoir vécu avec lui les bons moments de son existence ainsi que ses blessures récentes. Je ne pouvais faire sa connaissance sans voir apparaitre son amie d’enfance Nora qui est devenue une brillante juriste de banque.

Les vies des personnages sont très réalistes avec tous les aspects du quotidien : vie de couple, séparation, les enfants, les activités sportives…. On partage la vie de gens « normaux » dont l’existence va être perturbée par le rejet de plusieurs corps sur leur plage. La dimension psychologique est très importante dans le roman, j’ai été très touchée par cet inspecteur qui décrit et qui vit avec beaucoup de pudeur la mort de son bébé. Son couple n’a pas pu résister. De son côté, l’existence de Nina montre que dans une vie de famille tranquille il peut y avoir des instants difficiles quand les discussions ne sont pas au rendez-vous dans le couple. Notamment lorsqu’il s’agit de l’avenir professionnel.

Ce livre à tout du « page-turner », une fois le récit commencé ont ne peut reposer le livre. Un vrai moment de détente. Des heures d’évasion dans un univers très proche de celui de Camilla Läckberg et du tandem Erica Falck-Patrik Hedstrom. Les ingrédients sont les mêmes : un cadre idylle dans une station balnéaire aisée, des personnages que l’on voit évoluer dans leur vie de tous les jours, le lecteur a le sentiment d’être le voisin invisible et d’habiter ici depuis des années. Chacune des auteurs a réussi a créer un univers qui lui est propre. Elles peuvent cohabiter sans soucis. Je pense que je ne serai pas la seule à savourer les aventures de « ces cousines littéraires ». Vica, Erica, chacune sa famille à suivre et à voir évoluer. Les enquêtes sont agréables, cohérentes. Les deux auteurs ont réussi leur pari : offrir à travers leurs livres des moments de plaisir et d’évasion.

C’est les mêmes sensations que pour une bonne série télé. A peine le roman fini, on se dit vivement prochain épisode.

Une nouvelle série de suspense à découvrir et à suivre.

7 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.