Yrsa SIGURDARDOTTIR : Bien mal acquis

1
1774
Islande

INFOS ÉDITEUR

Yrsa SIGURDARDOTTIR : Bien mal acquis

Parution aux éditions Anne Carrière le 29 septembre 2013

Parution aux éditions Points Seuil le 04 septembre 2014

Traduit de l’Islandais par Catherine MERCY

Un meurtre a été commis dans une ferme récemment rénovée. Une ferme qui avait la réputation d’être hantée. L’avocate Thora Gudmundsdottir est engagée est engagée par le propriétaire, principal suspect dans l’affaire, pour le représenter. Son enquête fait bientôt resurgir à la lumière le passé macabre de l’endroit.

(Source : Anne Carrière – Pages : – – ISBN : 9782843375835 – Prix : 22 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Des pleurs d’enfants résonnent dans la nuit….

Une jeune architecte est assassinée sur une plage non loin de l’hôtel pour lequel elle développait des projets. Institut est un peu spécial qui allie thérapies du bien-être (massages aux pierres chaudes…) mais également idées new-age (soigner les auras, conférence sur les auras).

Le propriétaire des lieux a fait appel à l’avocate Thora Gudmundsdottir pour attaquer ceux qui lui ont vendu ce bien. Les lieux sont hantés, il craint que cela fasse fuir sa clientèle. Régulièrement des pleurs d’enfants résonnent dans la nuit.

Thora va mener sa propre enquête en parallèle de la police. La victime apparait comme une véritable collectionneuses d’hommes et avide d’argent. Il faut creuser dans cette direction. Les terres de l’institut sont vastes et l’histoire des lieux est à la fois riche et complexe.

Yrsa Sigurdardottir a construit un thriller très efficace. La configuration des lieux offre le cadre d’un huis clos. Il y a peu de figurants : nous sommes en Islande et de plus dans un coin reculé.

Une nouvelle fois, l’auteur a introduit une dimension fantastique au texte. Exercice qu’elle réussit à la perfection. Les peurs, les émotions sont palpables. La présence d’entités ne semble pas saugrenue : il s’est passé tellement de choses dans ces terres. L’héroïne Thora est sceptique ce qui renforce la crédibilité et la force du récit. Une galerie de portraits de qui permet au lecteur de cogiter et d’essayer de trouver le coupable.

La lecture est vraiment agréable. Accessible à tous. Il y a une véritable touche d’humour, de sensualité et de maladresse grâce au personnage de Thora qui doit gérer ses problèmes avec son ex-mari et ses enfants en plus de ses activés professionnelles. Pas facile tous les jours….

Une auteur islandaise que l’on ne peut pas classer aux côtés d’Indridason ou de Thorarinsson, elle conviendra mieux aux lecteurs des suédoises Camilla Läckberg et Viveca Sten. Ainsi qu’aux amateurs de thrillers fantastiques.

Co-fondatrice de Zonelivre.fr. Sophie PEUGNEZ est libraire, chroniqueuse littéraire pour le journal "Coté Caen" et modératrice de débat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.