Camilla LACKBERG : Cyanure

0
2377
Suede

INFOS ÉDITEUR

cyanure_camilla_lackberg

Parution aux éditions Actes Sud collection Actes Noir le 02 novembre 2011

Parution aux éditions Babel Noir n° 71 le 03 octobre 2012

Titre original : Snöstorm och mandeldoft (2007)

Traduit du suédois par Lena GRUMBACH

Illustration de couverture : (C) Nathalie SHAU

Martin Molin accompagne sa petite amie Lisette sur l’île de Valö pour une réunion de famille juste avant Noël. Mais au cours du premier repas, le grand-père, un magnat industriel, meurt étouffé, juste après avoir annoncé à ses enfants qu’il les a déshérités.

Martin se rend vite compte qu’il a été assassiné au cyanure. Une tempête de neige fait rage, l’île est isolée du monde et Martin décide de mener l’enquête.

Offrant une pause à Erica Falck, Camilla Läckberg tisse un polar familial délicieusement empoisonné.

Camilla LACKBERG : Sa biographie et sa bibliographie

(Source : Actes Sud – Pages : 160 – ISBN : 978230001346 – Prix : 16,80 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Martin Molin est un peu victime de sa gentillesse ou de sa lâcheté. Il accompagne sa petite amie Lisette à une réunion de famille pour les fêtes de famille alors que ses sentiments pour la jeune femme sont plutôt mitigés.

Il découvre un clan réunit sur l’ile avec un patriarche qui mène son monde à la baguette. Et c’est surtout la fortune de ce dernier et ce qu’il laissera après sa mort qui transforme la famille en êtres les plus « lèches-bottes » les uns que les autres.

Mais lors du repas où il leur annonce qu’il n’est pas dupe, le vieux est terrassé par une mort foudroyante. Martin, étant policier dans sa vie de tous les jours, va prendre l’enquête en mains. Il ne peut obtenir l’aide de personne car les communications sot coupées avec le continent à cause d’une violente tempête…

Camilla LACKBERG nous offre pour les fêtes de fin d’année un véritable roman policier traditionnel. Elle reprend parfaitement les codes du Wodunit ( » Who Done it ? » = « qui a fait ça ? »). Une famille composée de plusieurs générations, un couple de serviteurs, une île sur laquelle ils sont bloqués, un meurtre (peut-être d’autres à venir…). Il faut démasquer le coupable.

Ce texte est véritablement construit sur le même mode que les romans à énigmes d’Agatha Christie et de Sherlock Holmes avec la présentation précise de chaque intervenant. La « filiation littéraire » est assumée et le nom du grand auteur de romans policiers dont Camilla Lâckberg s’inspire pour écrire ce récit est pleinement assumé.

Un sympathique huit clos où le lecteur se plait à jouer l’enquêteur dans l’ombre de Martin Molin. Des personnages contemporains avec leur parts de souffrances, de rêve et une petite dose de secret de famille bien enfoui pour certains…

J’avoue que certains personnages sont très attachants, très réalistes et que j’ai eu la gorge nouée en lisant certains lignes…

J’aime la simplicité et en même temps l’art du détail dans l’écriture de Camilla Läckberg. A chaque fois, on a la sensation d’avoir vraiment rencontré ses personnages.

Le roman se déroule sur l’île de Valö et notre « héros » Martin Molin passe à Fjällbacka, ville que les lecteurs de Camilla Läckberg connaissent bien car elle héberge Erica Falck et sa petite famille. Et lorsque le drame va avoir lieu Martin « aurait voulu que Patrik Hedström, son collègue le plus proche au commissariat de Tanumshede, soit là ». C’est très agréable de lire cette « aventure « , tout en ayant un clin d’oeil aux personnes principaux que nous connaissons et que nous aimons.

C’est drôle de pouvoir Martin évoluer sans son supérieur, on le sent un peu perdu. A moins que cela soit la gente féminine qu’il a du mal à maitriser..

« Cyanure » est un roman à lire dans un gros fauteuil moelleux par grand froid avec de préférence un gros feu de cheminée (soupir… je n’ai hélas pas de cheminée). Un format spécial dans la collection Actes Noir car il tient dans une main, une couverture cartonnée dure. C’est la petite friandise littéraire de Noël que l’on offre ou que l’on offre à ses camarades.

De même que Martin qui lorsqu’il voit « les saucisses-bouclettes » repensent à tous ses repas de Noël en famille, le lecteur grâce à Cyanure partage un conte de Noël pour les grands. Et se souvient combien il est agréable tous les ans de retrouver les histoires du passé et de se laisser porter par l’imagerie de cette douce période. (utopie peut-être mais il est agréable d’accepter de rêver et de s’évader).

Certains lecteurs s’inquiètent car ce livre n’est pas disponible en ce moment mais c’est une « histoire bonus », on peut sans soucis avancer dans la lecture des aventures d’Erica et de Patrick puis revenir ensuite à cet ouvrage. Prochainement en format poche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.