Camilla LACKBERG : Les aventures d’Erica Falck – Tome 1 – La princesse des glaces

0
4396
Suede

INFOS ÉDITEUR

Camilla LACKBERG : Les aventures Erica Falck - Tome 1 - La princesse des glaces

Parution aux éditions Actes Sud collection Actes Noirs en mai 2008

Parution aux éditions Babel Noir le 02 mai 2012

Babel Noir n°61

Traduit du suédois par Lena Grumbach et Marc de Gouvernain

Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d’eau gelée.

Impliquée malgré elle dans l’enquête (à moins qu’une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l’oeuvre), Erica se convainc très vite qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres -, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.

A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge clans les strates d’une petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d’autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d’un peintre clochard – autre mise en scène de suicide.

Au-delà d’une maîtrise évidente des règles de l’enquête et de ses rebondissements, Camilla Läckberg sait à merveille croquer des personnages complexes et – tout à fait dans la ligne de créateurs comme Simenon ou Chabrol – disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu’on ne le pense.

Camilla LACKBERG : Sa biographie et sa bibliographie

(Sources : Actes Noirs – Pages : 381 – ISBN : 9782742775477 – Prix : 21 €)

L’AVIS DE FLO

Quand les secrets tuent

La Princesse des Glaces raconte l’enquête menée par Erica pour découvrir le meurtrier de son amie Alexandra.

En effet, alors qu’Erica est de retour dans sa maison natale suite au décès accidentel de ses parents, elle découvre le corps de son amie Alexandra dans la baignoire de sa maison. La Princesse des Glaces c’est elle. Le chauffage était coupé et l’eau ainsi qu’Alex sont gelées.

Cette enquête va être pour Erica l’occasion de réfléchir sur elle même, de rencontrer l’amour et aussi de trouver des réponses à ses blessures d’enfant.

Camilla LACKBERG est une manipulatrice diabolique. Elle tisse un suspens tout en semant des indices au fil du récit. Mais en véritable manipulatrice elle a le dernier mot sur son lecteur.

A lire de toute urgence.


L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Lorsque auteur et inspecteur ne font qu’un !

Erica Falck est une jeune auteur qui revient dans le village qui l’a vu grandir suite au décès de ses parents. Lors d’un de ses moments de pause, elle est accostée par un homme en état de choc.

Elle va découvrir à son tour le corps sans vie de son amie d’enfance dans sa baignoire. Elles ont été très proches, elle ne sait même plus pourquoi elles se sont fâchées.

Ces événements vont éveiller son instinct d’enquêteur et elle va tenter d’éclaircir cette sombre affaire.

L’ouverture de ce roman est vraiment très émouvante. On découvre l’héroïne à un moment important de sa vie : le décès de ses parents. Elle retrouve la maison de son enfance, elle « ré-apprivoise » son environnement et son village. Tout est écrit avec subtilité, intelligence et pudeur.

Un personnage très réaliste. On a le sentiment lorsque l’on referme le livre qu’elle continue sa vie de son côté. On a juste eu accès à une lorgnée qui nous a permis de découvrir son existence.

La princesse des glaces de Camilla LACKBERG est un très bon roman suédois. Une héroïne très attachante que l’on a envie de voir évoluer et que l’on hâte de retrouver dans les prochains romans (Le prédicateur, Le Tailleur de pierre, L’oiseau de mauvais augure, L’enfant allemand).

Une peinture intimiste très touchante et en même temps l’action est en rendez-vous, et on se laisse entrainer avec plaisir dans l’intrigue.

J’ai eu un coup de coeur tardif pour ce texte qui a déjà séduit de nombreux lecteurs. Un immense merci à Flo dont l’avis m’a donné envie de découvrir ce livre.

Il est édité dans la collection Actes Noir où est également paru la célèbre trilogie Millénium.


L’AVIS DE CATHIE L.

La princesse des glaces est le premier opus de la série de romans policiers. Erika Falk de Camilla Lackberg. Le livre a été publié en 2003 en Suède et en 2008 en France, aux éditions Actes Sud dans la collection Actes Noirs. Il a obtenu le Grand Prix de littérature policière et le Prix International en 2008.

Dans la petite ville balnéaire de Fjallbacka, en plein hiver, Erika Falk,  auteur de biographies, découvre le cadavre d’Alexandra Wijkner, une amie d’enfance qu’elle n’a pas revue depuis de nombreuses années, nue dans une baignoire d’eau gelée, les poignets tailladés. Suicide? Meurtre? Erika a des doutes, confirmés par l’autopsie qui révèle que la jeune femme, morte depuis une semaine, a été droguée avant que quelqu’un lui ouvre les veines.

Impliquée malgré elle dans cette sombre histoire, Erika, aidée du séduisant policier Patrick Hedström, n’aura de cesse de découvrir la vérité en cherchant des indices au sein de la petite communauté provinciale qui recèle, derrière ses apparences de tranquillité et de bienséance, de sombres secrets, des ressentiments et des non-dits. L’enquête fera émerger des jalousies et d’anciens contentieux que tout le monde croyait enfouis à jamais, faisant trembler Fjallbacka et sa petite bourgeoisie bien pensante. Erika, qui croyait bien connaître la ville de son enfance, ira de mauvaises surprises en désillusion, jusqu’à la découverte d’un second meurtre lui aussi masqué en suicide.

Dès ce premier roman, Camilla Lackberg démontre son excellente maîtrise des règles de l’enquête aux multiples rebondissements: l’intrigue est bien menée, développant le mystère au fil des pages à un rythme lent ne dévoilant les clés qu’ au compte-goutte, de façon à conserver une part de surprise jusqu’à la fin. Elle démontre également son habileté à camper des personnages à la psychologie complexe et – tout à fait dans la ligne de créateurs tels que Simenon ou Chabrol – disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu’il n’y parait au premier abord.

Les personnages principaux, sont très bien décrits, dans toute leur complexité, avec leurs doutes, leurs espoirs et leurs attentes. Quant aux personnages secondaires, sont suffisamment développés pour leur donner une consistance et un véritable rôle dans l’histoire.

  • Alexandra Wijkner, la princesse des glaces, dont le corps sans vie est retrouvé dans une baignoire gelée. Amie d’enfance d’Erica, elles se sont brusquement perdues de vue, à l’âge de douze ans, lorsque les parents d’Alexandra ont déménagé. Après des études d’histoire de l’art à Paris, elle ouvre une galerie  à Goteborg avec Francine, son amie et associée. Depuis quelques mois, elle passait tous ses week-ends à Fjällbacka dans la maison familiale.
  • Erica Falck, biographe, amie d’enfance de la victime. Venant de perdre ses parents, elle doit vendre la maison familiale de Fjällbacka, trop grande pour elle.
  • Patrik Hedström, ami d’enfance d’Erica, depuis toujours un peu amoureux d’elle. Il travaille au commissariat comme enquêteur.
  • Bertil Mellberg, inspecteur principal du commissariat. Il vient d’être muté de Göteborg après une bavure et rêve de prendre sa revanche. Beau parleur, incapable, il adore le chocolat.
  • Martin Molin: jeune inspecteur.
  • Anna Maxwell, sœur d’Erika, un peu plus jeune, mariée à Lucas. Ils ont deux enfants en bas âge.
  • Lucas Maxwell, mari d’Anna, homme d’affaires arriviste et violent. Il bat régulièrement Anna. C’est lui qui insiste pour vendre la maison de ses beaux-parents.
  • Annika Jansson, collègue de Patrik au commissariat, spécialiste des archives. C’est la bonne copine, celle à qui rien n’échappe, jamais à court de conseils.
  • Gösta Flygare : Policier chargé de l’enquête, fainéant.
  • Ernst Lundgren : idem
  • Dan Karlsson, ancien petit ami d’Erica, il est marié à Pernilla, avec laquelle il a trois filles. Pêcheur et professeur de suédois.
  • Pernilla Karlsson, femme de Dan depuis quinze ans, mère de ses trois filles.
  • Jan Lorentz, fils adoptif de la famille Lorentz. Il a hérité de l’entreprise paternelle qui emploie une partie de la population de Fjällbacka. Il avait un frère aîné, Nils, fils naturel, qui a mystérieusement disparu au début des années 1970.
  • Anders Nilsson, artiste peintre méconnu, alcoolique.
  • Vera Nilsson, veuve d’un pêcheur, elle a passé sa vie à travailler pour les autres. Elle était gouvernante chez les Lorentz. Elle continue à faire des ménages, s’occupe de son fils que l’alcool rend très dépendant d’elle.
  • Henrik Wijkner, mari d’Alexandra, il l’aimait, mais elle le délaissait. Héritier d’une grosse fortune qu’il gère.
  • Birgit et Karl-Erik Carlgren, parents d’Alexandra.
  • Julia Carlgren, sœur d’Alexandra, « vilain petit canard » de la famille, ses parents lui préféraient sa soeur aînée.
  • Nelly Lorentz, gérante d’une grosse entreprise employant la moitié de la ville de Fjällbacka, mère de Nils Lorentz.
  • Jan Lorentz, Fils adoptif de la famille Lorentz.
  • Eilert Berg, Pêcheur retraité qui est mené à la baguette par sa femme, Svea. Il est le gardien de la maison d’Alex lorsqu’elle est absente pour Göteborg. C’est lui qui découvre le cadavre en premier mais il ne dit rien.
  • Nils Lorentz, Fils de Nelly Lorentz.

Premier roman de Camilla Lackberg, j’ai été vraiment séduite par son style sobre, par sa réelle capacité à mettre en scène des personnages complexes et des lieux qui donnent de l’épaisseur à l’intrigue. La lenteur du rythme ne nuit en rien à l’intérêt du lecteur. Le prix obtenu en 2008 est, à mon sens, tout à fait justifié.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.